mots clés : ARCHITECTURE; libraire : Librairie Chloé et Denis Ozanne Déesse sarl

155 résultats

ANGELINI LUIGI (1884-1969)- ANTONICELLI TEMI - LEONARDI CARLO (1892-)- MARTINENGHI GIUSEPPE (1894-1970)

Ville e casette raccolte di 80 progetti I° volume

Milan, Giuseppe Martinenghi Editore, 1922, 218x225mm, 84+(6) pp., broché sous couverture illustrée avec vignette collée au centre.Edition originale.

Préface de Giuseppe Martinenghi et 80 projets d’architecture de villas et de palais par ces quatre architectes actifs dans les années 1920-1930, dont plusieurs furent réalisés.Envoi autographe signé et daté de décembre 1922 de Giuseppe Matinenghi à l’architecte viennois Adolf Loos.(103557)

Annenkoff, Carlu, Dunand, Exter, Follot, Foujita, Lacroix, Léger, Pinsard, Siclios, Siegel, Tchimoukow, Cassandre, Burckhalter, Eileen Gray, Germaine Krull, Fernand Léger.

L’ART DECORATIF A PARIS / PARIS 1929

Paris, Librairie des Arts Décoratifs, A. Calavas Editeur , 300x235mm, 6 pp. et 65 planches dont 11 coloriées au pochoir (complet), en feuilles sous portefeuille de l’éditeur.Texte d' Antoine Roche, oeuvres de Annenkoff, Carlu, Dunand, Exter, Follot, Foujita, Lacroix, Léger, Pinsard, Siclios, Siegel, Tchimoukow, Cassandre, Burckhalter, Eileen Gray, Germaine Krull, Fernand Léger.

Portfolio insolé, quelques rousseurs éparses à quelques planches.

Arata Isozaki, Kôhei Sugiura

TOSHI-JUTAKU 7106 Ville et Habitat juin 1971

Tokyo, Kajima Shuappan-kai, 1971, 295x222mm, 134 pages +publicités, broché, sous couverture illustrée. Conception graphique: Arata Isozaki, Kôhei Sugiura.Numéro spécial «Tokyo Grid»: présentation d’un projet virtuel qui dessine une vaste grille rouge sur le plan de Tokyo, des cartes postales détachables représentent certains lieux où la trace de la grille apparaît en rouge en superposition. Les architectures vernaculaires et «irrationnelles» sont également passées en revue à l’aide de photographies et photomontages.

Contre l’architecture pragmatique et l’urbanisme inhumain, la revue « Toshi-Jûtaku » exprime sa position en tant que support de discours humaniste sur l’architecture. Elle ne parle plus d’architecture, mais consacre ses pages à la recherche sur les concepts extensifs de l’architecture, la ville (Toshi) et l’habitat (Jûtaku), l’architecture comme espace ou encore comme environnement autour de l’homme. Visant à détruire les formes canoniques des revues d’architecture fondées avant la guerre, comme « Shinkenchiku (Nouvelle Architecture) » et « Kokusai Kenchiku (Architecture Internationale », la revue « Toshi-Jûtaku » apporte plusieurs innovations dans son graphisme et son contenu. Les cent numéros (du 1 au 100) sont publiés sous la direction de Makoto Ueda. Son manifeste exprime : « la conception graphique elle-même est notre expression de l’habitat-ville » ; les textes et les images construisent un espace expérimental, créant un nouveau langage visuel ou les techniques contemporaines de photographie et photomontage sont particulièrement mises à contribution pour effectuer l’analyse des éléments urbains.(103887)

Arata Isozaki, Kôhei Sugiura, Heinz Frank

TOSHI-JUTAKU 7108 Ville et Habitat août 1971

Tokyo, Kajima Shuappan-kai, 1971, 295x222mm, 93p +publicités, broché, sous couverture du projet du lit flexible par Heinz Frank. Conception graphique: Arata Isozaki, Kôhei Sugiura.Numéro spécial « Flexibilité » : mobiliers et espaces transformables, modulables, empilables, démontables.

Contre l’architecture pragmatique et l’urbanisme inhumain, la revue « Toshi-Jûtaku » exprime sa position en tant que support de discours humaniste sur l’architecture. Elle ne parle plus d’architecture, mais consacre ses pages à la recherche sur les concepts extensifs de l’architecture, la ville (Toshi) et l’habitat (Jûtaku), l’architecture comme espace ou encore comme environnement autour de l’homme. Visant à détruire les formes canoniques des revues d’architecture fondées avant la guerre, comme « Shinkenchiku (Nouvelle Architecture) » et « Kokusai Kenchiku (Architecture Internationale », la revue « Toshi-Jûtaku » apporte plusieurs innovations dans son graphisme et son contenu. Les cent numéros (du 1 au 100) sont publiés sous la direction de Makoto Ueda. Son manifeste exprime : « la conception graphique elle-même est notre expression de l’habitat-ville » ; les textes et les images construisent un espace expérimental, créant un nouveau langage visuel ou les techniques contemporaines de photographie et photomontage sont particulièrement mises à contribution pour effectuer l’analyse des éléments urbains.(103889)

Arata Isozaki, Kôhei Sugiura, Makoto Ueda, Teiji Itô, Bunzô Yamaguchi, Hisashi Itô, Keiko Higuchi, Yukio Ôtani, Shôji Hayashi, Tadayoshi Fujiki, Kiyonori Kikutake, Kiyoshi Ikebe, Kôji Hara, Jun Suzuki

Toshi-JûtakuVille et Habitat

Fascicules 7601, 7602, 7603, trois numéros formant un catalogue commémoratif du 100e numéro. Tokyo, Kajima Shuappan-kai, 1969, 295x222mm, 116, 92, 172p, plus publicités, broché, sous couverture illustrée. Conception graphique: Arata Isozaki, Kôhei Sugiura.Textes, plans, photographies, index.Le rédacteur en chef Makoto Ueda. Il est vraisemblable qu'il avait en tête un catalogue commémoratif du 100e numéro dès la parution du premier numéro.Les 100 numéros ont été divisés en trois volumes et, afin de montrer la mise en page de l'époque, les planches sont entières mais réduites, présenté par grilles, et des explications et des légendes ont été insérées si nécessaire. Les extraits des tables rondes ont été disposés séparément sur du papier de couleur, et le nombre total de participants aux 100 numéros a dépassé les 260, dont: Teiji Itô, Bunzô Yamaguchi, Hisashi Itô, Keiko Higuchi, Yukio Ôtani, Shôji Hayashi, Tadayoshi Fujiki, Kiyonori Kikutake, Kiyoshi Ikebe, Kôji Hara, Jun Suzuki, Arata Isozaki.Articles spéciaux : «ACT2 par Hiroshi Hara», «Mitsutaka Azuma», «Hiromi Fujii», «Masayuki Kurokawa», «Bird's-eye view», «Urban facades», «Design servey», «Ameyoko», «Siedlung Halen», «Typology of collective housing », «Archigram», «Superstudio», «Tokyo Grid», «Michiyo Bandô»… Habitats individuels conçus par: Takamitsu Azuma, Hiroshi Soeda, Nobuo Hozumi, Ken Asai, Tadayoshi Fujiki, Kazunari Sakamoto, Masahiro Ono, Hiroshi Misawa, Kazumasa Yamashita, Takashi Kurosawa, Kensuke Yoshida, Shin Takasuga, Shozo Uchii, Zo Design Group, Toyo Ito.- 7601: Index général des 100 numéros.- 7602: Série de couvertures 6805-7512, conçues et composées par Arata Isozaki et Kohei Sugiura. Commentaire sur chaque couverture d’Isozaki, ses trois interviews inédites.- 7603: 11 numéros hors série sur l’habitation, index général. 120 €

Contre l’architecture pragmatique et l’urbanisme inhumain, la revue « Toshi-Jûtaku » exprime sa position en tant que support de discours humaniste sur l’architecture. Elle ne parle plus d’architecture, mais consacre ses pages à la recherche sur les concepts extensifs de l’architecture, la ville (Toshi) et l’habitat (Jûtaku), l’architecture comme espace ou encore comme environnement autour de l’homme. Visant à détruire les formes canoniques des revues d’architecture fondées avant la guerre, comme « Shinkenchiku (Nouvelle Architecture) » et « Kokusai Kenchiku (Architecture Internationale », la revue « Toshi-Jûtaku » apporte plusieurs innovations dans son graphisme et son contenu. Les cent numéros (du 1 au 100) sont publiés sous la direction de Makoto Ueda. Son manifeste exprime : « la conception graphique elle-même est notre expression de l’habitat-ville » ; les textes et les images construisent un espace expérimental, créant un nouveau langage visuel ou les techniques contemporaines de photographie et photomontage sont particulièrement mises à contribution pour effectuer l’analyse des éléments urbains.(103891)

Arata Isozaki, Kôhei Sugiura, Toyô Itô,Yoshio Sofue, Yû Suzuki.

TOSHI-JUTAKU 7111 Ville et Habitat novembre 1971

Tokyo, Kajima Shuappan-kai, 1971, 295x222mm, 104p +publicités, broché, sous couverture illustrée. Conception graphique: Arata Isozaki, Kôhei Sugiura. Premières œuvres de Toyô Itô, lauréat du prix Pritzker 2013: trois projets «URBAN ROBOT 1-3», dit «URBOT1-3 », ainsi que d’autres projets d’habitations URBH-ISOGO, URBH-NAGOYA et URBH-NERIMA.Contre une vision futuriste et optimiste sur l’évolution de la ville, Toyo Ito exprime son esprit sceptique et absurde sur la technologie, le mécanisme ou encore l’utilité de l’espace architecturale, par la hybridation de deux notions à l’extrême, l’architecture vernaculaire et la contre-utopie de science-fiction.«URBOT 1 (une maison en aluminium)» est une petite unité d’habitation réalisée, construite en aluminium, haute de plafond. «URBOT 2-A et B (maison-capusules inutiles)» sont deux projets d’habitat–capsule minimalistes, évolués à partir de ‘l’espace inutile’ de l’URBOT 1. Dans «URBOT 3 (Tokyo Vernacularism)», le photomontage d’un paysage inhumain de Tokyo, des chambres-capsules de l’URBOT 2 ‘rongent’ la ville de Tokyo.Numéro spécial « Urban Robot » par Toyô Itô en collaboration avec Yoshio Sofue, photographies par Yû Suzuki.

Contre l’architecture pragmatique et l’urbanisme inhumain, la revue « Toshi-Jûtaku » exprime sa position en tant que support de discours humaniste sur l’architecture. Elle ne parle plus d’architecture, mais consacre ses pages à la recherche sur les concepts extensifs de l’architecture, la ville (Toshi) et l’habitat (Jûtaku), l’architecture comme espace ou encore comme environnement autour de l’homme. Visant à détruire les formes canoniques des revues d’architecture fondées avant la guerre, comme « Shinkenchiku (Nouvelle Architecture) » et « Kokusai Kenchiku (Architecture Internationale », la revue « Toshi-Jûtaku » apporte plusieurs innovations dans son graphisme et son contenu. Les cent numéros (du 1 au 100) sont publiés sous la direction de Makoto Ueda. Son manifeste exprime : « la conception graphique elle-même est notre expression de l’habitat-ville » ; les textes et les images construisent un espace expérimental, créant un nouveau langage visuel ou les techniques contemporaines de photographie et photomontage sont particulièrement mises à contribution pour effectuer l’analyse des éléments urbains.(103890)

Arata Isozaki, Michiyo Bandô, Groupe Iryûhin Kenkyûjo

TOSHI-JUTAKU 7107 Ville et Habitat juillet 1971

Tokyo, Kajima Shuappan-kai, 1971, 295x222mm, 106p + publicités, broché, sous couverture illustrée. Conception graphique: Arata Isozaki, Michiyo Bandô.Numéro spécial « Uraban Commitment » conçu par le groupe Iryûhin Kenkyûjo (Laboratoire des objets trouvés) : bande de clichés des détails trouvés dans des rues urbaines, l’ensemble chaotique oppose aux plans d’urbanisme rationnel.

Contre l’architecture pragmatique et l’urbanisme inhumain, la revue « Toshi-Jûtaku » exprime sa position en tant que support de discours humaniste sur l’architecture. Elle ne parle plus d’architecture, mais consacre ses pages à la recherche sur les concepts extensifs de l’architecture, la ville (Toshi) et l’habitat (Jûtaku), l’architecture comme espace ou encore comme environnement autour de l’homme. Visant à détruire les formes canoniques des revues d’architecture fondées avant la guerre, comme « Shinkenchiku (Nouvelle Architecture) » et « Kokusai Kenchiku (Architecture Internationale », la revue « Toshi-Jûtaku » apporte plusieurs innovations dans son graphisme et son contenu. Les cent numéros (du 1 au 100) sont publiés sous la direction de Makoto Ueda. Son manifeste exprime : « la conception graphique elle-même est notre expression de l’habitat-ville » ; les textes et les images construisent un espace expérimental, créant un nouveau langage visuel ou les techniques contemporaines de photographie et photomontage sont particulièrement mises à contribution pour effectuer l’analyse des éléments urbains.(103888)

BASILICO GABRIELE (1944-2013)

Italia & France Vedute / Vues 1978-1985; A cura di / Sous la direction de Giovanni Chiaramonti; Presentazione di / Présentation de Carlo Bertelli. (Punto e Virgola, 8)

Milan, Editoriale Jaca Book S.p.A., 1986, 284x308mm, XXXVII (2) 11p., pleine toile de l’éditeur, jaquette photographique (petits défauts). Introduction de Carlo Bertelli, notes biographiques, expositions, projets, bibliographie. 110 photographies en noir et blanc. Réunions d'images de sites industriels, bords de mer, bateaux, architectures diverses. Texte italien et français. Gabriele Basilico Photobooks, Corraini 2006, reproduit.(101526)

BEL GEDDES NORMAN ALBERT KAHN

Highway and Horizon Exhibit New York World Fair 1939

1939 Tirage argentique d’époque 205x257mm, tamponné au dos « In caption or credit line please Say General Motors »L’image représente des spectateurs assis devant le Futurama dans le Pavillon de la General Motors à l’Exposition de New York 1939. Conçu par Albert Kahn et Norman Bel Geddes, il présentait la gigantesque maquette d’une métropole future où le machinisme règne en maître.Hazan, Dictionnaire de l’Architecture du XXème siècle p.105, reproduit.(103564)

BELMONT JOSEPH (1928-2008)

Proposition d’habitat

1972 Paris, Dominique Vincent et Cie, 1972, 180x255mm, 92pp., cartonnage illustré.Textes et illustrations de plans et maquettes de l’auteur.(103565)

BEOTHY ETIENNE (1897-1961)

Le problème de la création

Conférence lue à l’occasion de la première exposition « art abstrait » à Budapest le 3 février 1938. Paris, Chanth, 1938, 178x137mm, 32p., agrafé sous couverture composée par l'auteur et imprimée en lithographie (un peu défraîchie). Membre fondateur puis vice-président du groupe Abstraction-Création de 1932 à 1936, Béothy réalise une exposition particulière en 1934 sous l'égide de ce groupe. En 1938, il organise la première exposition d'art abstrait franco-hongrois à Budapest et donne cette conférence. Couverture un peu défraîchie, texte en français.(101566)

BOREL FREDERIC (né en 1958)

Le Symbolique l’imaginaire le Réel / Entretien avec Richard Scoffier

2006 Paris, La Galerie d’Architecture, 2006, 290x192mm, 80p., broché, couverture rempliée avec un CD inséré dans le premier rabat.Catalogue de l’exposition intitulée Frédéric Borel le symbolique, le réel, l’imaginaire construit sous forme d’un entretien entre l’architecte et Richard Scoffier, préface d’Alain Pélissier, postface de Paul Virilio, l’entretien est retranscrit sur le CD.(103567)

BRUYERE ANDRE (1912-1998)

Pourquoi des architectes ?

1969 Paris, Jean-Jacques Pauvert, 10 octobre 1968, 248x217mm, 248p., cartonnage illustré de l’éditeur.Mise en page et couverture de Le Breton.Nombreux croquis et reproductions en héliogravure.Photographies de Pierre Bouchet, Robert Doisneau, Pierret Guillevin, Laurent Pinsard, Clovis Prévost, Albin Salaun, Claude Bricage.Envoi autographe signé et daté 1969.(102175)

BRUYERE ANDRE (1912-1998)

Pourquoi des architectes ?

1971 Paris, Jean-Jacques Pauvert, 10 octobre 1968, 248x217mm, 248p., cartonnage illustré de l’éditeur.Mise en page et couverture de Le Breton.Nombreux croquis et reproductions en héliogravure.Photographies de Pierre Bouchet, Robert Doisneau, Pierret Guillevin, Laurent Pinsard, Clovis Prévost, Albin Salaun, Claude Bricage.Envoie autographe signé et daté 1971.(102176)

CAILLET LEON

Meubles et Décors Modernes

1930 Paris et Dourdan, Editions H. Vial, sans date (vers 1930), 390x290mm, titre, table, 44 planches en phototypie : armoires, lits, buffets, chaises, dessertes, bibliothèques, de style « Art Déco ».Volume de planches seul, sous portefeuille à ruban, dos endommagé.(101423)

CLOCHE MAURICE (1907-1990)

60 Aspects de l’Exposition Coloniale

Paris, Arts et Métiers Graphiques, Studio Deberny Peignot, 25 août 1931, 12pp et 60 planches imprimées recto-verso sur 30ff, en feuilles sous chemise papier imprimé, plats en deux couleurs avec montage photographique en couverture. Introduction du Maréchal Lyautey, Commissaire général de l’Exposition, commentaires des images, et 60 photographies légendées reproduites en héliogravure de types ethniques et bâtiments de l’Exposition avec mention, le cas échéant, de l’architecte.(101413)

CLOCHE MAURICE (1907-1990)

60 Aspects de l’Exposition Coloniale

Paris, Arts et Métiers Graphiques, Studio Deberny Peignot, 25 août 1931, 12pp et 60 planches imprimées recto-verso sur 30ff, en feuilles sous chemise carton titrée, dos toilé. Introduction du Maréchal Lyautey, Commissaire général de l’Exposition, commentaires des images, et 60 photographies légendées reproduites en héliogravure de types ethniques et bâtiments de l’Exposition avec mention, le cas échéant, de l’architecte.(101421)

DAHINDEN JUSTUS (né en 1925)

Structures urbaines de demain - analyses - thèses - projets

Paris, Editions du Chêne, 1972, 220p., pleine toile de l’éditeur, jaquette illustrée imprimée sur papier métallisé. Traduit de l’allemand par Anne Fréjer, très nombreuses illustrations, notes et bibliographie. Etude sur les architectes métabolistes ou proches du métabolisme.(101532)

Davis, Brody, Chermayeff, Geismar, Hara Associates, David Geiger-Horst Berger.

EXPOSITION UNIVERSELLE D’OSAKA 1970United State Pavilion Japan Exposition 1970

Osaka 1970, 267x210mm, 32p., agrafé sous couverture photographique, imprimé au Japon par Dai-Nippon.

Photographie, peinture, sport, exploration spatiale, architecture, art populaire, art moderne, structure du pavillon.Nombreuses photographies en couleurs et noir et blanc, liste des participants et sponsors, texte anglais et japonais. Le pavillon américain, conçue comme une structure gonflable supportée par une structure tendue était due à l'équipe Davis, Brody, Chermayeff, Geismar, Hara Associates, assisté par David Geiger-Horst Berger.Participations du Museum of Modern Art et du Metropolitan Museum de New York, du Los Angeles County Museum, entre autres.(103855)

Debord Guy Ernest 1931-1994

Guide psychogéographique de Paris

Copenhague Bauhaus Imaginiste 1957 600x735mm Discours sur les Passions de l'amour. Pentes psychogéographiques de la dérive et localisation d'unités d'ambiance. Copenhague, Le Bauhaus Imaginiste (éditeur), Permild & Rosengreen, sd (1957), 300x124mm (plié), 600x735mm (déplié), impression lithographique en rouge et noir. La critique situationniste se tourna avec vigueur contre les normalisateurs corbuséens ou communistes en privilégiant une conception poétique de la ville, respectueuse des contraintes historiques qui l'ont engendrée ; l'allusion à la carte de voyage Michelin n'est pas gratuite : on découvre et on explore mais on ne détruit pas ; le guide nous introduit dans les espaces fréquentés par les situationnistes : les unités d'ambiance, cafés, ou divers lieux de rencontre, et décrit les chemins pris pour les atteindre : les pentes psychogéographiques. Les thèses architecturales et urbanistiques de Guy Debord seront longuement développées dans les douze numéros de l'Internationale Situationniste à partir de 1958. Berreby 402. Les Années Pop, centre Pompidou, 2001, exposé. Bel exemplaire.

600x735mm Pas de jaquette Une feuille Pliée

Dietrich Albrecht, Carl Andre, Boezem, Daniel Buren, Christo, Jan Dibbets, Ger Van Elk, Kohi Enokura, Luciano Fabro, Barry Flanagan, Hans Haacke, Michio Horikawa, Enji Inumaki, Stephen J. Kaltenbach, Tatsuo Kawaguchi, On Kawara, Kazushige Koike, Stanislav Kolibal, Susumu Koshimizu, Jannis Kounellis, Edward Krasinski, Sol LeWitt, Roelof Louw, Yutaka Matsuzawa, Mario Merz, Katsuhiko Narita, Bruce Nauman, Hitoshi Nomura, Panamarenko, Giuseppe Penone, Markus Raetz, Klaus Rinke, Reiner Ruthenbeck, Jean-Frédéric Schnyder, Richard Serra, Satoru Shoji, Keith Sonnier, Jiro Takamatsu, Shintaro Tanaka, Gilberto Zorio.

BETWEEN MAN AND MATTER : TOKYO BIENNALE 1970

1970 2 Tokyo, Maichini Newspapers, 1970, deux volumes 250x235mm, non paginés, brochés sous couvertures imprimées.Textes japonais et anglais.Catalogue d'exposition publié à l'occasion de la "10th Tokyo Biennale", à la Tokyo Metropolitan Art Gallery, 10 mai-30 mai 1970; Kyoto Municipal Art Museum, Kyoto, 6 juin-28 juin 1970; Aichi Prefectural Art Gallery, Nagoya, 15 juillet-26 juillet 1970; Fukuoka Prefectural Culture House, Fukuoka, 11 août-16 août 1970.

Le premier volume présente un texte de Yusuke Nakahara ainsi que les biographies des artistes illustrées de dessins et photographies présentées par eux-mêmes, sous couverture illustrée d'une photographie de Takuma Nakahira.Le second volume constitue le catalogue détaillé et illustré des oeuvres exposées.Le critique d'art Yusuke Nakahara, nommé commissaire général de l'exposition, avait sélectionné une quarantaine d'artistes travaillant au Japon, en Europe et en Amérique du Nord: Dietrich Albrecht, Carl Andre, Boezem, Daniel Buren, Christo, Jan Dibbets, Ger Van Elk, Kohi Enokura, Luciano Fabro, Barry Flanagan, Hans Haacke, Michio Horikawa, Enji Inumaki, Stephen J. Kaltenbach, Tatsuo Kawaguchi, On Kawara, Kazushige Koike, Stanislav Kolibal, Susumu Koshimizu, Jannis Kounellis, Edward Krasinski, Sol LeWitt, Roelof Louw, Yutaka Matsuzawa, Mario Merz, Katsuhiko Narita, Bruce Nauman, Hitoshi Nomura, Panamarenko, Giuseppe Penone, Markus Raetz, Klaus Rinke, Reiner Ruthenbeck, Jean-Frédéric Schnyder, Richard Serra, Satoru Shoji, Keith Sonnier, Jiro Takamatsu, Shintaro Tanaka, and Gilberto Zorio.Associés au post-minimalisme, à l'Arte Povera, au Conceptualisme et au Mono-ha, ces artistes reflètent la compréhension personnelle de Nakahara d'une notion renouvelée de l'art. Il a affirmé que, puisque les œuvres subissaient un changement radical, la relation du spectateur à ces œuvres changeait également: elles existaient dans une relation mutuelle «entre l'homme et la matière», l'espace et le temps.L'exposition représentait l'aboutissement de deux décennies d'expérimentation au Japon, qui avait vu l'essor du Gutai, de l'anti-Art, du non-Art et du Mono-ha, et tenté de montrer une continuité entre ces pratiques et mouvements artistiques développés en Occident, et souligner les intérêts partagés dans l'exploration des frontières entre l'art et la vie, le jeu et l'être.Des échanges créatifs entre les artistes japonais, nord-américains et européens ont régulièrement eu lieu depuis les années 1950 et, dans les années 1960, les institutions japonaises ont commencé à tisser des liens avec le monde de l'art à l'étranger, notamment avec les artistes et musées américains. La 10e Biennale de Tokyo a favorisé une telle ambition internationale en permettant à de nombreux artistes étrangers de travailler sur place.Près de la moitié des artistes participant au projet avaient participé l'année précédente à la «Kunsthalle Bern» et / ou «Op Losse Schroeven (Situations et cryptostructures)» dans «Quand les attitudes deviennent forme» (Œuvres - Concepts - Processus - Situations - Informations) au Stedelijk Museum d'Amsterdam- deux expositions que Nakahara, qui les avait visitées, qualifie d'influences directes dans le catalogue de l'exposition, ainsi que «Anti-Illusion: Procedures / Materials» (1969) au Whitney Museum de New York.La plupart de ces artistes ayant conçu leurs créations sur place, elles eurent de ce fait une existence éphémère et le seul catalogue devient la mémoire photographique de la manifestation.Crédits photographiques en fin de second volume: Eisaburo Hara (35), Kiyoshi Otsuji (11), Anzaï Shigeo (1), Buren (1), Kawaguchi (1), Richard Serra (1). 2 200 €

DUPRE-NEUVY

Catalogue de Pompes, Manèges, Chaises, Armatures et tous accessoires de Pompes

1905 Tours, 1905, 134x219mm, 102p., broché sous couverture illustrée.Très nombreuses illustrations, dimensions et tarifs.Joint une lettre à en-tête de la société Dupré-Neuvy adressée à l’architecte Lefort à Cusset , datée du 21 octobre 1905.(103571)

DZELEPYPANOS N.

L’architecture vivante en Grèce: villages d’enfants

Paris, L’Architecture Vivante, Albert Morancé, sans date (1949), 274x235mm, 64 pages, reliure spiralée de l’éditeur sous couverture imprimée. Avant-propos du Dr R. F. Bridgman, introduction de Jean Badovici, très nombreuses illustrations photographiques, quatre planches en couleurs pour cette monographie des villages d’enfants de Pèndéli et Voula réalisés par l’«Œuvre Patriotique pour la protection de l’Enfant» en 1935-1937. Envoi autographe signé de l’architecte daté du 4.XII.1961, qui a également corrigé l’orthographe de son nom et ajouté la date (1936-1937).(101533)

EIFFEL GUSTAVE (1832-1923)

La Resistance De L'air et L'aviation

Paris Dunod et Pinat 1910 1 Expériences réalisées au laboratoire du Champs de Mars Paris, Dunod et Pinat,325x260mm,1910, frontispice photographique (portrait d'Eiffel par Manuel, héliogravure Dujardin), VII, 153, (1), page, 28 planches certaines doubles ou dépliantes, demi toile à coins de l'éditeur. Cet ouvrage capital rend compte de l'ensemble des résultats obtenus tant à la Tour qu'au laboratoire du Champ de Mars. Il décrit les premières expériences en soufflerie sur les maquettes des avions Wright, Farman et Blériot, ainsi que de nombreux essais d'hélices. L'ensemble de ces travaux valut à leur auteur de nombreuses distinctions dont en 1912 le prix Forneyron et la médaille de la Smithsonian Institution, puis la médaille d'or des Ingénieurs Civils de France et enfin, en 1917, l'Ordre Impérial du Soleil Levant. Quelques rousseurs.(100016)

Pas de jaquette Demi Toile 1ère Édition 1er tirage